Isba - Krasnoïarsk - Photo : Elena Jourdan
Un village dans la région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
La tombe de Chaliapine - Cimetière du monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan
Le monastère de Torjok, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan
Lac Baïkal : lieu chamanique sur l'île d'Olkhon - Photo : Elena Jourdan
Une église dans la région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
Le lac Seliguer, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
La source de la Volga, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
Le cours du Ienissï, dans les monts Sayans - Photo : Elena Jourdan
La Moscova à Moscou, monument à Pierre le Grand de Tsérétéli. Photo Philippe Comte, été 2004.
Krasnoïarsk - Parc naturel "Stolby" - Photo : Elena Jourdan
Isba - village de Koultouk - lac Baïkal - Photo : Elena Jourdan
Lac Baïkal - île d'Olkhon - Photo : Elena Jourdan
La place centrale de Torjok, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
La Moscova et la cathédrale du Christ Sauveur à Moscou, depuis le parc Gorki. Photo Philippe Comte, été 2004.
"Na prestole" (fresque) - Exposition au monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan
Paysage de Khakassie - Photo : Elena Jourdan
Isba restaurée - Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan
"Entrée dans Jérusalem" (fresque) - Exposition au monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan
Un lac dans les Sayans - Photo : Elena Jourdan
Près d'Ekatérinbourg, le mémorial à la famille impériale. Photo Elena Jourdan

Accueil > Le russe dans le monde professionnel > Témoignages sur l’utilisation du russe dans le monde professionnel > Témoignage de Xavier D. (Bordeaux-Moscou-Paris)

Témoignage de Xavier D. (Bordeaux-Moscou-Paris)

vendredi 15 janvier 2010, par Sylvette Soulié


Témoignage de Xavier D. (Bordeaux-Moscou-Paris)
reçu le 6 janvier 2010

Parler le russe a marqué ma vie...

J’ai appris le russe depuis la classe de 4ème, puis j’ai poursuivi 5 ans après un bac D (classe préparatoire, école de commerce) et, sans être un "littéraire", j’ai même intégré la faculté de Bordeaux pour une année de licence après l’obtention de mon diplôme d’école de commerce !

J’ai été très vite fasciné par la Russie, les Russes, les mutations
sociales, économiques et politiques du pays et j’ai eu l’occasion de
"sentir" tout cela en me rendant plusieurs fois à St-Pétersbourg
(1990-1992-1994) puis à Moscou. C’est d’ailleurs là que j’ai acquis ma
première expérience professionnelle solide puisque j’y ai travaillé durant 2 ans, en VSNE*, chez Saint-Gobain (1997-1999). Sans le russe, qui était ma marque de différenciation forte lors de mes recherches de postes, cette opportunité de travailler à l’étranger en lieu et place du service militaire (et oui, à l’époque il existait toujours...) n’aurait pas été possible... La maîtrise de la langue était pour Saint-Gobain un critère indispensable.

Par la suite, j’ai intégré le groupe Saint-Gobain en France où le russe ne m’a pas été très utile et puis j’ai troqué le monde l’industrie pour celui des media, en intégrant le groupe Bertelsmann, société allemande où le russe ne servait toujours pas...

Cependant l’apprentissage du russe, après m’avoir donné mes premières armes professionnelles, a très fortement marqué ma vie privée puisque ma femme (rencontrée à Moscou en 1999) est russe, nos 2 filles sont bilingues, nous parlons russe à la maison tous les jours et je me rends régulièrement en Russie pour rendre visite à ma belle famille et à nos amis...

Côté travail, en 2010, j’ai 36 ans et je travaille dans la société que j’ai
créée en 2003 avec un associé français rencontré... en Russie en 1998 (il était expatrié et travaillait lui pour Sanofi) ! La société que nous avons
créée possède des sites internet d’informations dédiés au monde du btp / immobilier / habitat et s’est hissée parmi les acteurs leaders de ce secteur en France. Le russe, très présent dans ma vie familiale, me manquait bien évidemment dans ma vie professionnelle et c’est pourquoi, depuis 2009 je développe de nouvelles activités dans une filiale dédiée à l’international, et bien sûr tournée vers la Russie.

Pour, je l’espère, vous convaincre d’apprendre le russe, je terminerai en disant que lorsque j’ai choisi cette langue en 1986, la Russie faisait
encore partie de l’URSS et à cette époque, très (très) peu de gens
comprenaient ce choix... Au-delà de mon expérience personnelle très marquée par le russe, vous devez, je pense, percevoir les opportunités qui ont pu se créer en Russie depuis seulement 20 ans... Je ne pense pas me tromper en disant que le pays regorge d’opportunités pour les 20 années qui viennent....

Xavier D.

* volontariat service national à l’étranger



Krasnoïarsk - Parc naturel "Stolby" - Photo : Elena Jourdan


Éditeur du site : Association Française des Russisants
Directeur de publication : Armelle Groppo, Présidente de l'AFR
Webmestre : Sylvette Soulié