La source de la Volga, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan
La place centrale de Torjok, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
Une église dans la région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
Près d'Ekatérinbourg, le mémorial à la famille impériale. Photo Elena Jourdan
Le monastère de Torjok, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
"Na prestole" (fresque) - Exposition au monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan
Un lac dans les Sayans - Photo : Elena Jourdan
Entre Moscou et l'Oural, vue du train. Photo Philippe Comte, été 2004.
Lac Baïkal : lieu chamanique sur l'île d'Olkhon - Photo : Elena Jourdan
Krasnoïarsk - Parc naturel "Stolby" - Photo : Elena Jourdan
"Entrée dans Jérusalem" (fresque) - Exposition au monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan
Lors du concours de lutte traditionnelle "hourej", dans la République de Touva - Photo : Elena Jourdan
Isba - Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan
Isba - village de Koultouk - lac Baïkal - Photo : Elena Jourdan
Le lac Seliguer, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
Lac Baïkal - île d'Olkhon - Photo : Elena Jourdan
Le cours du Ienissï, dans les monts Sayans - Photo : Elena Jourdan
La tombe de Chaliapine - Cimetière du monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan
La Moscova à Moscou, monument à Pierre le Grand de Tsérétéli. Photo Philippe Comte, été 2004.
Isba restaurée - Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan
La Moscova et la cathédrale du Christ Sauveur à Moscou, depuis le parc Gorki. Photo Philippe Comte, été 2004.

Accueil > Apprendre le russe > Le russe après le BAC (fiches détaillées universités et écoles) > BORDEAUX : Université Bordeaux Montaigne - Double diplôme « Russie-Europe, (...)

BORDEAUX : Université Bordeaux Montaigne - Double diplôme « Russie-Europe, langues et cultures »

mercredi 20 mai 2009, par Sylvette Soulié


Double diplôme « Russie-Europe, langues et cultures »

(Master LLCER parcours Études slaves et Interculturalité)
Université Bordeaux Montaigne – Université Russe de l’Amitié des Peuples

Diplômes délivrés : Master LLCER Langues, Littératures et civilisations étrangères, parcours Études slaves et Interculturalité (Bac + 5) et Master de philologie de l’Université de Russie de l’Amitié des Peuples

Durée du cursus : 2 ans ; 1ère année en France, 2e année en Russie

Langues d’enseignement : français, russe. La connaissance d’une troisième langue européenne est exigée (anglais ou autre langue suivant offre de l’URAP)

Objectifs de la formation :
Organisée conjointement avec l’Université de Russie de l’Amitié des Peuples (URAP-RUDN http://www.rudn.ru/) de Moscou, la formation permet d’obtenir un double master français et russe. Elle combine une orientation vers les métiers de la recherche et une spécialisation permettant une insertion professionnelle hors des études doctorales ; elle intègre certaines compétences issues des milieux économiques et sociaux.

Conditions d’admission : 


Sont admis à s’inscrire, dans la limite des places disponibles,

  • en M1 :
    • De droit, les étudiants français ou étrangers ayant obtenu une licence mention « Langues, Littératures et Civilisations étrangères et régionales », parcours Russe, à l’université Bordeaux Montaigne ou dans une autre université française, et pouvant justifier de la connaissance d’une autre langue européenne.
    • Sur examen du dossier et lettre de motivation, les étudiants français ou étrangers pouvant justifier de la connaissance du russe (niveau B2 minimum) et du français (niveau C1 recommandé) et ayant obtenu une licence dans les domaines suivants : Arts, Lettres, Langues, Sciences humaines et sociales.
  • en M2 :
    • Les étudiants titulaires d’un M1 parcours Études slaves et interculturalité de l’université Bordeaux Montaigne
    • Les étudiants titulaires d’un M1 Études slaves de l’université Bordeaux Montaigne ou équivalent d’une autre université française, sous réserve de satisfaire aux conditions

Pour des raisons liées à la législation russe, les étudiants de nationalité russe ne sont pas autorisés à s’inscrire au double diplôme « Russie-Europe : langues et cultures ».

Organisation :
Le master Études slaves s’organise en 4 semestres de 30 ECTS chacun, avec une spécialisation progressive des enseignements en fonction de l’orientation de recherche et/ou professionnelle. Il comporte à la fois des enseignements théoriques et méthodologiques et des enseignements appliqués pouvant être complétés par une expérience en milieu professionnel.

  • Master 1
    Les enseignements ont lieu à l’université Bordeaux Montaigne, UFR des Langues et civilisations, domaine universitaire, 33607 Pessac cedex.
    Le Bloc « Tronc commun » inclut les disciplines constituant l’ossature de la formation (histoire des idées et de la vie culturelle en Russie, histoire du spectacle, littérature russe et slave).
    Le Bloc « Orientation parcours M2 » propose des enseignements optionnels (linguistique, littérature, arts, civilisation contemporaine) en lien avec le futur sujet de recherche.
    Le Bloc « Compétences transversales » (langue russe pratique, méthodologie du mémoire, documentation, insertion professionnelle, TIC) fournit les outils d’accompagnement.
  • Master 2
    Les enseignements ont lieu à Moscou, à l’Université russe de l’amitié des peuples (URAP-RUDN), Faculté de philologie. Ils comprennent :
    • Un tronc commun obligatoire pour tous les étudiants (séminaires)
    • Des enseignements optionnels suivant l’orientation choisie : Langues et interculturalité ou Management de projets interculturels
    • Une langue vivante 2 (anglais ou autre langue suivant l’offre de l’URAP)
  • Le mémoire
    Un des objectifs du Master est de préparer les étudiants à mener une recherche au niveau doctoral et à développer une réflexion autonome sur un sujet en lien avec un des domaines des études slaves, avec un objectif professionnel (recherche, traduction, constitution de ressources pour l’enseignement des langues slaves, action culturelle…). Dans ce but, les étudiants doivent rédiger un mémoire de recherche de 100 pages environ sur un sujet choisi en accord avec un enseignant-chercheur de l’UBM et de l’URAP. Ce mémoire traitera un aspect inédit de la recherche sur le monde slave. Il sera accompagné d’un résumé en russe d’une quinzaine de pages et fera l’objet d’une soutenance en Russie et en France.
  • Le stage
    Les stages en lien avec la formation sont vivement encouragés. Les étudiants seront associés à l’organisation des manifestations scientifiques en France et en Russie (traduction, secrétariat, logistique). L’URAP proposera des stages d’enseignement du français ou au service des relations internationales. Les étudiants pourront également trouver des stages dans des agences de voyage, des organismes ou entreprises français implantés en Russie.

Adossement à la recherche :
À l’université Bordeaux Montaigne, le Master Études slaves et interculturalité s’appuie sur les programmes de recherche sur le monde slave développés par les enseignants-chercheurs de deux unités de recherche :

  • l’EA 4593 CLARE Cultures, Littératures, Arts, Représentations, Esthétiques (http://clare.u-bordeaux3.fr/), recherches sur l’histoire culturelle, les littératures, l’imaginaire et les arts (domaines russe, ex-yougoslave, polonais)
  • l’EA 29 58 CEMMC Centre d’études des mondes moderne et contemporain, histoire des idées et des sciences humaines en Russie et Europe, l’histoire des politiques d’enseignement et des relations extérieures de la Russie.
    À l’université de Russie de l’amitié des peuples (URAP), les activités de recherche portent sur la linguistique (aires linguistiques, linguistique cognitive, analyse discursive, lexicologie…), la didactique du russe et des langues romanes, la théorie de la traduction, la culturologie, la littérature russe et européenne (littérature ancienne, littérature russe XIXe-XXe siècles, Âge d’argent, postmodernisme, poésie et philosophie), les approches interculturelles.

Coût de la formation :

  • Droits d’inscription et les droits de sécurité sociale étudiante uniquement dans l’université d’origine (UBM).
  • À l’université Bordeaux Montaigne, des aides à la mobilité ou des bourses de mobilité sont prévues pour aider les étudiants candidats durant leur séjour à l’étranger. Il revient aux étudiants de se renseigner sur ces aides auprès de la Direction des relations internationales, bâtiment Accueil des étudiants, Pôle mobilité, 1er étage. Voir aussi la page : http://etu.u-bordeaux-montaigne.fr/fr/international/trouver-un-financement.html
  • Frais d’obtention du visa russe. Une assurance valable sur le territoire de la Fédération de Russie sera nécessaire pour l’obtenir.
  • À l’URAP, logement en cité universitaire aux conditions habituelles pour les étudiants. Une bourse sera versée par le gouvernement russe, après accomplissement des formalités d’usage.

Débouchés :
Le double diplôme franco-russe offre des avantages indéniables pour tout étudiant qui envisage une carrière à l’international ou souhaite obtenir un diplôme reconnu en Russie.
L’obtention du master français et du master russe permet de s’orienter vers une thèse en cotutelle et de gagner en crédibilité auprès des entreprises ou des organismes travaillant à l’international.
L’originalité du double diplôme consiste à confronter les approches des chercheurs russes et des chercheurs français dans les mêmes domaines de compétence.
L’étudiant acquiert ainsi les méthodes d’analyse et les outils spécifiques, propres à chaque pays, ainsi que les codes typographiques et rédactionnels en usage.
La dimension professionnalisante s’exprime dans le choix, en M2, d’enseignements complémentaires optionnels (linguistique et didactique du russe ou management de projets interculturels) et dans la possibilité d’effectuer un stage au sein de l’université partenaire ou d’organismes russes.
Les débouchés naturels du double diplôme se trouvent dans la recherche sur le monde slave, mais d’autres secteurs professionnels peuvent être envisagés :

  • enseignement du russe et du français comme langues étrangères
  • management de projets interculturels
  • tourisme
  • communication institutionnelle interculturelle…
  • services des relations internationales des universités, coopération universitaire, centres culturels français en Russie ou dans un des pays post-soviétiques

Contacts :
Pascale Melani, Responsable de la formation et de l’accord de coopération avec l’Université de Russie de l’amitié des peuples, 
Tél : +33 (0)5 57 12 44 44, poste 42 17, e.mail : pascale.melani@u-bordeaux-montaigne.fr

NB : Le département d’Etudes Slaves de l’Université Bordeaux Montaigne propose également d’autres cursus liés à l’enseignement du russe. Vous pouvez consulter sur notre site un article consacré aux 
différents enseignements du russe au sein de cette université.
Voir les autres cursus avec le russe à l’Université Bordeaux Montaigne

Voir le site de l’Université Bordeaux Montaigne à propos de la coopération de l’ Université Bordeaux Montaigne avec la Russie



Isba - Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan


Éditeur du site : Association Française des Russisants
Directeur de publication : Armelle Groppo, Présidente de l'AFR
Webmestre : Sylvette Soulié