Isba - Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan Un village dans la région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. Lac Baïkal : lieu chamanique sur l'île d'Olkhon - Photo : Elena Jourdan La source de la Volga, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. Le monastère de Torjok, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. Krasnoïarsk - Parc naturel "Stolby" - Photo : Elena Jourdan Paysage de Khakassie - Photo : Elena Jourdan Le cours du Ienissï, dans les monts Sayans - Photo : Elena Jourdan Lac Baïkal - île d'Olkhon - Photo : Elena Jourdan Isba restaurée - Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan Isba - Krasnoïarsk - Photo : Elena Jourdan
La Moscova et la cathédrale du Christ Sauveur à Moscou, depuis le parc Gorki. Photo Philippe Comte, été 2004. Un lac dans les Sayans - Photo : Elena Jourdan Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan La Moscova à Moscou, monument à Pierre le Grand de Tsérétéli. Photo Philippe Comte, été 2004. Lors du concours de lutte traditionnelle "hourej", dans la République de Touva - Photo : Elena Jourdan Isba - village de Koultouk - lac Baïkal - Photo : Elena Jourdan La tombe de Chaliapine - Cimetière du monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan Une église dans la région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. Près d'Ekatérinbourg, le mémorial à la famille impériale. Photo Elena Jourdan "Entrée dans Jérusalem" (fresque) - Exposition au monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan La place centrale de Torjok, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.

Accueil > Notre association en détails > La vie de l’association : Bulletin de liaison comptes rendus des (...) > La Lettre du Président de l’AFR (Bulletin n°45, octobre 2008)

La Lettre du Président de l’AFR (Bulletin n°45, octobre 2008)

mardi 28 octobre 2008, par Elena Jourdan


Chers Adhérents,

Le Bureau de l’AFR s’est réuni hier samedi 11 octobre 2008, en présence de Madame Françoise Duchêne, pour faire un point approfondi de la situation du russe dans le Secondaire et discuter de l’indispensable adaptation de notre association.

La situation apparaît comme très contrastée :

1.D’une part, le russe, comme le portugais, et comme sans doute d’autres grandes disciplines, dans le cadre de la réforme des lycées et de la réforme des concours de recrutement, tombe sous le coup des mesures d’économie adoptées par le gouvernement afin de réduire la dette de l’Etat. Les recteurs ne peuvent plus désormais dépasser le montant de l’enveloppe budgétaire qui leur est allouée. Les postes de professeurs partant à la retraite (30 départs en juin 2008) ne sont donc pas renouvelés, et la session d’Agrégation de 2009 n’aura pas lieu.

2. Quant à la réforme des lycées, elle se fixe entre autres comme objectif de réduire le nombre d’options, ce qui risque d’amputer les effectifs de la LV3. Des mesures d’économie sont prises partout, y compris dans les universités, où chaque demi-heure de cours doit être désormais justifiée. A Bordeaux, des élèves de classes préparatoires se retrouvent ainsi avec cinq heures de russe hebdomadaires au lieu de dix ; à Perpignan, les élèves russisants, en nombre honnête, se retrouvent sans professeur, suite à un départ à la retraite.

Sur l’analyse des causes de ce net resserrement du russe dans le Secondaire, les avis sont partagés : certains pensent que l’on s’achemine sans le dire vers l’extinction du russe dans le Secondaire à moyen terme, pour d’autres il ne faut pas tirer de conclusions hâtives et l’avenir reste ouvert, la tendance peut se renverser.

En tout cas l’AFR continuera à défendre le russe auprès des autorités de tous niveaux et à le promouvoir auprès des parents, en s’appuyant sur le succès de nos élèves aux Olympiades 2008 à Moscou, et en faisant valoir le dynamisme des échanges humains entre la France et la Russie depuis 16 ans. En effet, les Français sont plus nombreux que jamais à aller vivre et travailler en Russie. Le contraste est à cet égard saisissant et troublant entre les deux courbes depuis 1992 : la courbe ascendante du nombre de Français en Russie, et la courbe descendante du nombre d’élèves choisissant le russe dans les collèges et lycées. Et on est encore plus perplexe lorsqu’on examine ces courbes à l’époque soviétique (années 1960-1975) : faible présence humaine française en URSS et succès relatif du russe dans nos établissements scolaires ! A nous de faire comprendre cela aux parents et à leurs enfants ! Voilà une excellente manière d’adapter le système éducatif aux réalités « de terrain ».

3.Après le baccalauréat, le russe pour étudiants et adultes progresse : de plus en plus d’étudiants non-spécialistes comprennent la nécessité et l’utilité de son étude. . Dans les universités, les filières LLCE (spécialistes) sont en voie d’extinction au profit des formations de débutants et pour non-spécialistes, dont les effectifs progressent. Dans les grandes écoles (Polytechnique et autres), un plus grand nombre d’étudiants fait le choix du russe. Les écoles d’hôtellerie et de restauration sont plus nombreuses à le proposer dans leur palette de langues.

4.L’opinion publique montre un intérêt sans faille pour la Russie et semble désireuse d’accéder à des informations vérifiées et solides dans tous les domaines, culturel, économique, politique, juridique, etc…A nous de répondre à cette attente : nous avons pour cela les compétences nécessaires.

Face à cette nouvelle donne, nous avons donc décidé de donner la priorité absolue à notre nouveau site. Son hébergement est assuré par le CRDP de Versailles. Grâce au dynamisme et à la compétence d’Elena Jourdan et de notre équipe, nous pensons pouvoir l’ouvrir d’ici au 15 novembre, juste avant notre Congrès de Rennes. Toutes vos propositions, idées, votre participation seront les bienvenues. Elena Jourdan vous en dit plus dans numéro du Bulletin et nous en parlerons en détail lors de notre assemblée générale dimanche matin 16 novembre 2008 à Rennes, durant laquelle nous aurons ensemble une discussion approfondie sur la nécessaire adaptation de notre association et procéderons, entre autres, à l’élection du nouveau Comité.

J’espère que l’intérêt et l’importance de notre Congrès de Rennes (Colloque et A.G.) ne vous échapperont pas et que vous serez nombreux à venir.

A très bientôt donc,

Philippe Comte

Paris, 13 octobre 2008



Une église dans la région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.


Éditeur du site : Association Française des Russisants
Directeur de publication : Armelle Groppo, Présidente de l'AFR
Webmestre : Sylvette Soulié