Isba - Krasnoïarsk - Photo : Elena Jourdan
Un village dans la région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
La tombe de Chaliapine - Cimetière du monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan
Le monastère de Torjok, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan
Lac Baïkal : lieu chamanique sur l'île d'Olkhon - Photo : Elena Jourdan
Une église dans la région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
Le lac Seliguer, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
La source de la Volga, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
Le cours du Ienissï, dans les monts Sayans - Photo : Elena Jourdan
La Moscova à Moscou, monument à Pierre le Grand de Tsérétéli. Photo Philippe Comte, été 2004.
Krasnoïarsk - Parc naturel "Stolby" - Photo : Elena Jourdan
Isba - village de Koultouk - lac Baïkal - Photo : Elena Jourdan
Lac Baïkal - île d'Olkhon - Photo : Elena Jourdan
La place centrale de Torjok, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
La Moscova et la cathédrale du Christ Sauveur à Moscou, depuis le parc Gorki. Photo Philippe Comte, été 2004.
"Na prestole" (fresque) - Exposition au monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan
Paysage de Khakassie - Photo : Elena Jourdan
Isba restaurée - Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan
"Entrée dans Jérusalem" (fresque) - Exposition au monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan
Un lac dans les Sayans - Photo : Elena Jourdan
Près d'Ekatérinbourg, le mémorial à la famille impériale. Photo Elena Jourdan

Accueil > Apprendre le russe > Le russe après le BAC (fiches détaillées universités et écoles) > PARIS Université de Paris Sorbonne : Master « Coopération avec les pays en (...)

PARIS Université de Paris Sorbonne : Master « Coopération avec les pays en transition »

samedi 8 mars 2014, par Sylvette Soulié


Master « Coopération avec les pays en transition »

L’Université Sorbonne-Paris 4 ouvre un nouveau master professionalisant à la rentrée 2014, pour lequel la sélection se fait maintenant.
L’objectif de ce master, destiné à des étudiants profil LEA maîtrisant au moins une langue slave, est de former des collaborateurs pour des ONG (domaine humanitaire, culturel, droits de l’homme, environnement) intervenant en Russie, Europe centrale et orientale.

Objectifs de la formation
Ce master a pour objectif de former des professionnels associant connaissances linguistiques de très bon niveau et compréhension fine des réalités sociales, politiques et culturelles de tel ou tel pays de l’ancien Bloc de l’est, compétences pouvant être mobilisées dans le cadre d’associations et ONG qui opèrent en Russie, Europe centrale, orientale et balkanique, dans les domaines de la protection des droits de l’homme, de la sauvegarde de l’environnement, de l’action humanitaire ou des échanges culturels.
Il s’adresse à des étudiants maîtrisant au moins une langue slave. Comme toute formation LEA, ce master intègre l’enseignement de la langue et de la civilisation de deux aires linguistiques parmi les suivantes : russe, polonais, tchèque, BCMS, anglais, allemand, italien, espagnol. La connaissance de l’anglais est requise, même si la combinaison de langues choisie ne comporte pas l’anglais.


Modalités d’admission

La procédure d’admission est sélective, elle s’effectue en 2 étapes : présélection sur dossiers, sélection finale à la suite de 3 entretiens (1 entretien de motivation professionnelle, 1 entretien dans chacune des langues choisies). Les étudiants qui ont choisi deux langues autres que l’anglais doivent prouver par ailleurs leur connaissance de l’anglais en satisfaisant à un test, à moins qu’ils n’aient fourni un document qui l’atteste.

Les dossiers se remplissent en ligne sur le site de l’université Nos Formations – Les UFR – Langues étrangères appliquées – Cursus et diplômes.
Date limite : (précisée ultérieurement, probablement début mars)
Les entretiens, auxquels les étudiants sont convoqués par voie électronique, se dérouleront au Centre Malesherbes de la Sorbonne le (date précisée ultérieurement, probablement début avril)

Les étudiants venant d’autres universités peuvent postuler en suivant, selon le cas, la procédure de transfert/validation de diplôme français ou la procédure de validation de diplôme étranger. Les procédures sont indiquées sur le site de l’université, rubrique Nos Formations – Votre Scolarité.


Contenue de la formation

Les enseignements ont pour but de développer, outre les compétences linguistiques, des savoir-faire en termes de : analyse des contextes et enjeux de projet, gestion de projet, gestion de ressources humaines, physiques et financières, négociation.

Une grande partie des enseignements est mutualisée avec d’autres formations ( Masters Affaires européennes, Gestion du Commerce international, CIMER - "Communication Interculturelle et Muséologie dans l’Europe Rénovée" -, LLCE). Les enseignements sont dispensés en partie par des universitaires, en partie par des praticiens.

Le parcours est organisé sur quatre semestres conférant au total 120 crédits mais les cours en présentiel sont concentrés sur les semestres 1 et 3, les semestres 2 et 4 étant dévolus à des stages et travaux de recherche.

En master 1 :
Le semestre 1 est composé de :

  • UE de langue et civilisation A et B (6 + 6 ECTS)
  • UE méthodologique (Argumentation, Gestion des hommes et des organisations, Stratégie d’entreprise, 3 ECTS x 3)
  • UE spécifique (Problématiques de sortie du communisme, Histoire du bloc de l’Europe centrale et orientale = 2 ECTS x 2 ; Pratique des ONG dans les pays en transition = 3 ECTS). 2 ECTS sont dévolus à un enseignement optionnel (qui peut être une 3è langue)

Le semestre 2 est composé d’UE dont l’enseignement est dispensé au semestre 1 : Droit européen (5 ECTS), Communication (5 ECTS), Info-doc (1 ECTS) Informatique (2 ECTS) Bureautique (2 ECTS).
15 ECTS sont dévolus à un Mémoire d’étude appliquée (sur une question d’ordre culturel, politique ou social, en rapport avec le projet professionnel de chaque étudiant)

En master 2 :
Le semestre 1 est composé de :

  • UE de langue et civilisation A et B (6 + 6 ECTS)
  • UE méthodologique : Création d’entreprise (3 ECTS), Argumentation (3 ECTS)
  • UE spécifique : Géopolitique de la zone (2 ECTS) ; Economie comportementale (2 ECTS), Financement projets européens (6 ECTS)
    2 ECTS sont dévolus à un enseignement optionnel (qui peut être une 3è langue)

Le semestre 2 comporte un rapport de stage (d’un minimum de 3 mois, 6 mois conseillé) et l’élaboration d’un projet associatif. Chaque élément représente 15 ECTS.


Débouchés

Dans le cadre du processus d’élargissement de l’Europe, de sa politique de partenariat et de coopération avec les pays de l’ancien Bloc de l’Est, on assiste à une offre croissante d’emplois émanant d’organisations multilatérales et non gouvernementales.

La dimension généraliste du Master permet aux étudiants d’intégrer (ou de créer) une ONG, à des postes aussi divers que logisticien, chargé de communication, responsable de secteur géographique, gestionnaire de programme, coordonnateur de programmes, attaché de liaison.


Contact : Madame Myriam Désert : desert.myriam@numericable.com



Krasnoïarsk - Parc naturel "Stolby" - Photo : Elena Jourdan


Éditeur du site : Association Française des Russisants
Directeur de publication : Armelle Groppo, Présidente de l'AFR
Webmestre : Sylvette Soulié