La tombe de Chaliapine - Cimetière du monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan
La Moscova et la cathédrale du Christ Sauveur à Moscou, depuis le parc Gorki. Photo Philippe Comte, été 2004.
"Entrée dans Jérusalem" (fresque) - Exposition au monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan
Lors du concours de lutte traditionnelle "hourej", dans la République de Touva - Photo : Elena Jourdan
Paysage de Khakassie - Photo : Elena Jourdan
Isba - Krasnoïarsk - Photo : Elena Jourdan
Près d'Ekatérinbourg, le mémorial à la famille impériale. Photo Elena Jourdan
Lac Baïkal - île d'Olkhon - Photo : Elena Jourdan
Lac Baïkal : lieu chamanique sur l'île d'Olkhon - Photo : Elena Jourdan
"Na prestole" (fresque) - Exposition au monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan
Isba restaurée - Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan
La Moscova à Moscou, monument à Pierre le Grand de Tsérétéli. Photo Philippe Comte, été 2004.
La place centrale de Torjok, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
Le monastère de Torjok, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
Un village dans la région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
La source de la Volga, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan
Le lac Seliguer, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
Entre Moscou et l'Oural, vue du train. Photo Philippe Comte, été 2004.
Krasnoïarsk - Parc naturel "Stolby" - Photo : Elena Jourdan
Un lac dans les Sayans - Photo : Elena Jourdan
Paysage typique - Sibérie- Photo : Elena Jourdan

Accueil > Apprendre le russe > Modalités d’obtention des visas pour des groupes d’élèves ou d’étudiants se (...)

Modalités d’obtention des visas pour des groupes d’élèves ou d’étudiants se rendant en Russie

vendredi 25 avril 2014, par Elena Jourdan


Ce document a été rédigé avec l’aide de plusieurs collègues ayant effectué dernièrement des voyages scolaires en Russie et avec les précieux conseils apportés par Mme Zoya Kritskaya de l’Ambassade de Russie, lors de son intervention à l’Assemblée générale de l’AFR le 22 mars 2014 à Paris. Cet article apporte des précisions pratiques pour les professeurs pour les aider dans la préparation de leurs dossiers de demande de visas et leur permettre d’éviter quelques écueils liés aux récents changements de procédure (tels que l’informatisation des formulaires et l’externalisation de certains services consulaires).

Article revu et complété le 18 décembre 2016


Documents requis pour le dossier de demande de visas de groupe :

1) L’invitation de l’école russe (l’envoi de l’invitation par fax ou par internet en version scannée est accepté par le consulat) rédigée en russe et adressée à Monsieur l’Ambassadeur de la Fédération de Russie en France sur papier à en-tête de l’école et contenant les éléments suivants :

- les raisons de l’invitation (exemples : échange linguistique entre deux établissements, ou voyage avec hébergement dans les familles des élèves russes, ou séjour dans le cadre d’un projet culturel ou linguistique précis…) ;

- les références administratives de l’école russe (en russe ИНН), cachet et signature du directeur ;

- les dates du voyage (il est conseillé d’ajouter par précaution 1 ou 2 jours après la fin effective du séjour pour éviter d’éventuelles difficultés en cas d’annulation de vol de retour, perte de papiers d’identité ou problème médical ne permettant pas au groupe ou à l’un de ses membres de rentrer en France à la date prévue) ;

- la demande de gratuité des visas pour le groupe français explicitement exprimée ;

- la liste nominative des participants français (élèves et adultes accompagnateurs), avec les références de leurs passeports (numéro et date d’expiration, lieu et date de naissance, éventuellement date et lieu de délivrance) qui peut être présentée par exemple sous forme de tableau inclus dans l’invitation. L’identité doit être déclinée de la même façon que dans le passeport (respect des particularités orthographiques, mentions des prénoms). Pour les adultes accompagnateurs ayant plusieurs noms (nom d’usage, nom de jeune fille...), il est important de les présenter exactement dans le même ordre que dans le passeport.

L’invitation peut parfois être accompagnée d’un texte d’accord de coopération entre l’école russe invitante et l’établissement scolaire français, avec cachets et signatures des deux chefs d’établissement.

2) Attestation d’assurance « assistance médicale et rapatriement » valable en Russie. Souvent l’assurance scolaire habituelle suffit. Mais il est impératif de présenter une attestation originale sur une feuille à en-tête de la compagnie d’assurance, contenant explicitement le nom de votre établissement scolaire, le numéro de contrat d’assurance, les dates du voyage (les mêmes que dans l’invitation) et le pays visité (la Russie). Il faut donc demander au préalable à l’assureur scolaire d’expédier par courrier postal l’attestation nécessaire au voyage. Selon les compagnies d’assurance, ce document peut se présenter sous deux formes :

- un document contenant deux pages : 1 page avec le texte de l’attestation + 1 page avec la liste nominative des participants du voyage (cela peut être le même tableau que vous aurez utilisée pour l’invitation et que vous aurez fourni à l’assureur), les deux feuilles étant imprimées sur du papier à en-tête de la compagnie d’assurance, avec cachet et signature autographe originale ;

- une page individuelle pour chaque personne participant au voyage, avec à chaque fois le même texte d’attestation contenant le nom de l’établissement, les dates et la destination du voyage, sachet et signature de l’assureur.

Si votre assureur scolaire fait partie d’un groupe d’assurances plus important, demandez à avoir l’en-tête de la maison mère, car c’est elle qui sera représentée en Russie (IMA, Mutuaide, Europe Assistance, etc.)

Nouveau : Le consulat de Russie exige désormais une couverture de 30.000 euros minimum. Le montant de couverture doit figurer explicitement sur l’attestation d’assurance. La date de conclusion du contrat d’assurance doit normalement aussi être indiquée, mais il semble y avoir une certaine tolérance lorsque ce n’est pas le cas mais que les autres informations sont conformes.

Il est également possible que chaque membre du groupe présente sa propre attestation d’assurance, contenant les mêmes éléments. D’expérience, cela demande de la part du professeur un travail de vérification très important car les sources d’erreurs sont nombreuses ; si vous pouvez passez par l’assureur scolaire, c’est probablement la meilleure solution.

3 ) Les formulaires de demande de visa : un formulaire pour chaque membre du groupe demandant un visa, élèves et accompagnateurs.
Pour plus de détails sur la façon de faire remplir le formulaire par les élèves, cliquez ici.

4) Une photo 3.5 x 4.5 cm « type passeport » qu’il faudra coller sur le formulaire de demande de visa (ne pas agrafer la photo). Elle doit dater de moins de 6 mois : vérifiez par exemple qu’il ne s’agit pas de la même photo que dans le passeport si le passeport a plus de 6 mois. Regardez aussi s’il y a des photos dans les anciens visas si le passeport en contient.

Nous vous conseillons de bien vérifier la conformité des photos de vos élèves avant de les coller sur les formulaires. Précisez bien aux élèves les exigences pour les photos type « passeport » car elles sont plus strictes que pour les photos d’identité classiques, et cela provoque parfois des confusions même lorsque les photos sont réalisées chez un professionnel :

- photo nette avec un fond de couleur unie et claire (donc éviter les photos photomaton avec rideau de fond noir ;
- photo prise bien exactement de face (pas de visage même légèrement tourné sur le côté) ;
- une expression neutre (bouche parfaitement fermée, pas de demi-sourire) ;
- laisser clairement voir les yeux (pas de lunettes, pas de reflets) ;
- visage (front, oreilles) et cou parfaitement dégagés (pas de mèches qui cachent le front et les oreilles, éviter les pulls à gros col roulé).

5) Les passeports des participants du voyage, avec une photocopie (sur une feuille A4 non découpée) de la première page de chaque passeport (celle qui contient la photo, l’identité et la signature).
IMPORTANT : Le passeport doit être valide pendant au moins 6 mois après la fin du voyage en Russie.

Attention ! Comme cela est mentionné sur le site du consulat, cette procédure n’est valable que pour les élèves ressortissants des pays de la zone Schengen de l’Union européenne ; pour les élèves ressortissants des autres pays renseignez-vous directement au consulat pour la marche à suivre.

D’autre part, les élèves qui ont un passeport russe n’ont pas besoin de visa pour entrer en Russie mais doivent obligatoirement avoir une autorisation spéciale officielle de leurs parents (autorisation notariale traduite assermentée ou autorisation officielle enregistrée au consulat de la Fédération de Russie en France pour revenir de Russie en France).
Attention ! Les enfants russes adoptés conservent leur citoyenneté russe jusqu’à leurs 18 ans et ne peuvent pas voyager vers la Russie avec leur passeport français.

Prise de rendez-vous pour dépôt de dossier

Dès que vous savez à quel moment environ vous serez en possession de tous les documents nécessaires au dépôt de vos demandes de visas, vous devez prendre rendez-vous au Consulat de Russie le plus proche (Paris, Strasbourg, Nice). La prise de rendez-vous s’effectue sur le site internet du Centre des visas pour la Russie en France « VHS – Visas handling services ». Pour vous guider, cliquer ici.

Pour les professeurs adhérents de l’AFR qui n’ont pu obtenir un rendez-vous dans les délais souhaités ou sont dans l’impossibilité de se déplacer au Consulat de Russie à Paris, l’association peut faciliter les démarches d’obtention de visas. En cas de nécessité, contactez un membre du Conseil d’administration de l’AFR (Alain Slanoski, Elena Jourdan,Sylvette Soulié).

Les demandes de visas peuvent également être déposées dans l’un des trois Centres de visas (à Paris, Strasbourg ou Marseille). Dans ce cas, le Consulat ne percevra pas de droit, les visas seront donc également gratuits, mais il faudra régler des frais de dossier, le Centre de visas étant une structure privée dont le service a un coût (26 euros TTC par visa en décembre 2016).
Pour accéder au site du Centre des visas pour la Russie, cliquez ici.

Dépôt de dossier

Pour faciliter la vérification du dossier par l’employé(e) consulaire le jour de votre rendez-vous, présentez les dossiers des membres du groupe dans le même ordre que sur l’invitation.

Le délai d’attente officiel pour un visa de groupe est de 2 semaines, mais c’est souvent bien plus rapide, parfois une semaine. Le retrait des visas (avec la petite feuille verte) peut s’effectuer le matin mais aussi dans l’après-midi, à partir de la date qui vous aura été indiquée au guichet au moment du dépôt du dossier. On peut entrer au consulat pour le retrait des visas sans inscription préalable, en présentant la feuille verte au gardien.

Texte rédigé par Elena Jourdan, professeur de russe
Dernière mise à jour du texte : 18 décembre 2016


Pour information :

Comme toute démarche relevant d’un accord diplomatique, la délivrance des visas (russes en France et français en Russie) est soumise au principe de réciprocité. Il y a maintenant plusieurs années que la France a ouvert en Russie des Centres de délivrance des visas, structures privées dont les services ont un coût qui s’ajoute à celui du visa. Elle a cependant maintenu la possibilité de déposer les demandes directement aux consulats. En application du même principe de réciprocité, la Russie dispose en France de trois consulats (Paris, Marseille, Strasbourg), comme la France en Russie (Moscou, Saint-Pétersbourg, Ekaterinbourg), dont les circonscriptions sont clairement délimitées. Un habitant de Vladivostok doit par exemple survoler la circonscription d’Ekaterinbourg et venir jusqu’à Moscou pour déposer sa demande, ou passer par un intermédiaire agréé par l’Ambassade de France, dont l’aide a un prix souvent très élevé. Et la Russie s’étend sur 11 fuseaux horaires.

Les démarches sont ainsi malheureusement tout aussi fastidieuses d’un côté que de l’autre. Les deux Etats en sont conscients et déclarent régulièrement chercher à faciliter au maximum la circulation de leurs ressortissants entre les deux pays. Pour ce faire, ils créent de plus en plus de cas particuliers pour telle ou telle catégorie de personnes, tel ou tel but de voyage, etc. Les simples citoyens s’y perdent... Quant à la suppression des visas, régulièrement évoquée y compris au plus haut niveau politique, c’est la variante russe du monstre du Loch Ness, soumise aux aléas du climat politique.

Armelle Jeannier-Groppo, présidente de l’AFR, le 24 janvier 2013



Près d'Ekatérinbourg, le mémorial à la famille impériale. Photo Elena (...)


Éditeur du site : Association Française des Russisants
Directeur de publication : Armelle Groppo, Présidente de l'AFR
Webmestre : Sylvette Soulié