Lac Baïkal - île d'Olkhon - Photo : Elena Jourdan Une église dans la région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. La source de la Volga, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan Isba - Krasnoïarsk - Photo : Elena Jourdan La Moscova et la cathédrale du Christ Sauveur à Moscou, depuis le parc Gorki. Photo Philippe Comte, été 2004. Un lac dans les Sayans - Photo : Elena Jourdan "Na prestole" (fresque) - Exposition au monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan La tombe de Chaliapine - Cimetière du monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan Le cours du Ienissï, dans les monts Sayans - Photo : Elena Jourdan Près d'Ekatérinbourg, le mémorial à la famille impériale. Photo Elena Jourdan
La Moscova à Moscou, monument à Pierre le Grand de Tsérétéli. Photo Philippe Comte, été 2004. Paysage typique - Sibérie- Photo : Elena Jourdan La place centrale de Torjok, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. Lors du concours de lutte traditionnelle "hourej", dans la République de Touva - Photo : Elena Jourdan Entre Moscou et l'Oural, vue du train. Photo Philippe Comte, été 2004. Isba - Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan Isba - village de Koultouk - lac Baïkal - Photo : Elena Jourdan Le lac Seliguer, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. "Entrée dans Jérusalem" (fresque) - Exposition au monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan Lac Baïkal : lieu chamanique sur l'île d'Olkhon - Photo : Elena Jourdan Krasnoïarsk - Parc naturel "Stolby" - Photo : Elena Jourdan

Accueil > Culture russe en France > Manifestations culturelles et universitaires en Ile-de-France > Rencontre : Traduire les avant-gardes soviétiques un siècle après Pourquoi ? (...)

Rencontre : Traduire les avant-gardes soviétiques un siècle après Pourquoi ? Pour qui ? Comment ?

samedi 14 mars 2020, par Sylvette Soulié


Mardi 24 mars 2020 à 18h30

Traduire les avant-gardes soviétiques un siècle après Pourquoi ? Pour qui ? Comment ?

(Rencontre initialement prévue le 17 décembre 2019)

Entrée libre

À l’occasion de la première édition française d’un manifeste essentiel de l’art moderne de l’écrivain, poète et journaliste russe, Ilya Ehrenbourg, Et pourtant elle tourne, la BULAC vous propose une rencontre avec deux de ses co-éditrices et traductrices axée sur la problématique de la traduction des avant-gardes russes.

Rédigé en Belgique à l’automne 1921 et publié à Berlin au début de 1922, Et pourtant elle tourne vise à jeter un pont entre artistes russes et européens après la rupture de la guerre et de la révolution. Son auteur, Ilya Ehrenbourg, est alors connu comme poète. Exilé politique, il a vécu à Paris de 1908 à 1917 et fréquenté la plupart des artistes modernistes. Ouvert à toutes les tendances de l’art moderne, l’ouvrage livre une réflexion originale sur les rapports entre art et politique. [source : Les presses du réel]

Lors de cette rencontre, Valérie Pozner, spécialiste de l’histoire du cinéma russe et soviétique, directrice de recherche CNRS au laboratoire THALIM et Irina Tcherneva, spécialiste de l’histoire du cinéma soviétique, post-doctorante au Mémorial de la Shoah et membre du CERCEC, évoqueront les enjeux propres de cet ouvrage avant d’inscrire cette initiative dans le paysage des autres tentatives de traduction vers le français des textes de l’avant-garde russe.

BULAC
65 rue des Grands Moulins
75013 Paris
T +33 1 81 69 18 00

Consulter le calendrier du mois de mars 2020 des Manifestations culturelles et universitaires en France.



Une église dans la région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.


Éditeur du site : Association Française des Russisants
Directeur de publication : Armelle Groppo, Présidente de l'AFR
Webmestre : Sylvette Soulié