La Moscova à Moscou, monument à Pierre le Grand de Tsérétéli. Photo Philippe Comte, été 2004. "Entrée dans Jérusalem" (fresque) - Exposition au monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan Le lac Seliguer, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. Paysage typique - Sibérie- Photo : Elena Jourdan Le monastère de Torjok, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. Paysage de Khakassie - Photo : Elena Jourdan Isba restaurée - Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan Lac Baïkal - île d'Olkhon - Photo : Elena Jourdan La source de la Volga, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. Krasnoïarsk - Parc naturel "Stolby" - Photo : Elena Jourdan
Une église dans la région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. Près d'Ekatérinbourg, le mémorial à la famille impériale. Photo Elena Jourdan Le cours du Ienissï, dans les monts Sayans - Photo : Elena Jourdan Isba - Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan Un village dans la région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. Lors du concours de lutte traditionnelle "hourej", dans la République de Touva - Photo : Elena Jourdan "Na prestole" (fresque) - Exposition au monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan Un lac dans les Sayans - Photo : Elena Jourdan La tombe de Chaliapine - Cimetière du monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan La Moscova et la cathédrale du Christ Sauveur à Moscou, depuis le parc Gorki. Photo Philippe Comte, été 2004. La place centrale de Torjok, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.

Accueil > Notre association en détail > Activités de nos adhérents > Marie-Pierre Rey : "La Russie face à l’Europe"

Marie-Pierre Rey : "La Russie face à l’Europe"

jeudi 3 novembre 2022, par Sylvette Soulié



MARIE-PIERRE REY
La Russie face à l’Europe

La Russie est-elle européenne ? Qu’est-ce qu’être russe ?
Depuis le XVIe siècle, la Russie entretient un lien complexe et ambigu avec l’Europe occidentale. À la tête d’un véritable État-continent s’étendant de l’Europe à l’Asie, les tsars de Russie puis les leaders soviétiques n’ont cessé de s’interroger sur l’identité de leur pays et les relations à nouer avec l’Europe, tour à tour perçue comme modèle de modernité et d’efficacité ou comme source de danger et de subversion. D’Ivan le Terrible à Vladimir Poutine, les décideurs russes ont été confrontés à ce « dilemme » : fallait-il imiter l’Europe pour mieux la dépasser, ou bien s’en protéger voire la rejeter au nom de l’eurasisme ?

D’une plume alerte, en s’appuyant sur un vaste ensemble documentaire, Marie-Pierre Rey explore les tourments de l’identité russe, à la croisée de l’histoire des relations internationales et de l’histoire des représentations, pour mieux décrypter les positions géopolitiques de la Russie actuelle.

Ancienne élève de l’Ecole normale supérieure, agrégée, professeure d’histoire russe à l’université Paris 1 Panthéon- Sorbonne, Marie-Pierre Rey est l’autrice de la biographie de référence d’Alexandre Ier, traduite en russe et en anglais, mais également de 1812. Histoire de la campagne de Russie (Champs, 2012), couronné par le prix de la Fondation Napoléon, d’ Un Tsar à Paris. 1814 : Alexandre Ier et la chute de Napoléon (Champs, 2015) et du Premier des chefs. L’exceptionnel destin d’Antonin Carême (2021).

Nouvelle édition augmentée, 2022.

Annexes associées à cet article :



La place centrale de Torjok, région de Tver. Photo Philippe Comte, été (...)


Éditeur du site : Association Française des Russisants
Directeur de publication : Sylvette Soulié, Présidente de l'AFR
Webmestre : Sylvette Soulié