Paysage de Khakassie - Photo : Elena Jourdan
La tombe de Chaliapine - Cimetière du monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan
Lac Baïkal - île d'Olkhon - Photo : Elena Jourdan
Isba - village de Koultouk - lac Baïkal - Photo : Elena Jourdan
Près d'Ekatérinbourg, le mémorial à la famille impériale. Photo Elena Jourdan
Le lac Seliguer, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan
Le monastère de Torjok, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
Entre Moscou et l'Oural, vue du train. Photo Philippe Comte, été 2004.
Un lac dans les Sayans - Photo : Elena Jourdan
La source de la Volga, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
Isba - Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan
Lac Baïkal : lieu chamanique sur l'île d'Olkhon - Photo : Elena Jourdan
Le cours du Ienissï, dans les monts Sayans - Photo : Elena Jourdan
Lors du concours de lutte traditionnelle "hourej", dans la République de Touva - Photo : Elena Jourdan
"Na prestole" (fresque) - Exposition au monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan
Krasnoïarsk - Parc naturel "Stolby" - Photo : Elena Jourdan
La Moscova et la cathédrale du Christ Sauveur à Moscou, depuis le parc Gorki. Photo Philippe Comte, été 2004.
Une église dans la région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
"Entrée dans Jérusalem" (fresque) - Exposition au monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan
Paysage typique - Sibérie- Photo : Elena Jourdan
Un village dans la région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.

Accueil > Notre association en détails > La vie de l’association : Bulletin de liaison comptes rendus des (...) > Rapport moral du Président de l’AFR, prononcé à l’AG du 26 novembre (...)

Rapport moral du Président de l’AFR, prononcé à l’AG du 26 novembre 2011

jeudi 2 février 2012, par Alain Slanoski


Chers Adhérents,

Pour la première fois depuis mon élection il y a un peu plus de sept ans (A.G. de Clermont-Ferrand, mai 2004), je ne serai pas parmi vous pour cette assemblée générale. En effet, au début du mois d’octobre, l’AERES (Agence d’Évaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur) m’a proposé de participer à une mission d’évaluation pluridisciplinaire de l’université du roi Saoud à Riyad, Arabie Saoudite. Les dates du voyage du groupe d’experts, composé de 16 personnes, - du 25 au 30 novembre – se télescopaient avec notre AG. Avec Vincent Bénet, pendant que vous tiendrez assemblée puis colloque, nous allons donc ausculter, pendant trois jours, la section de russe de la faculté des langues et de la traduction de l’université de Riyad.

Je vous prie donc de bien vouloir excuser mon absence et remercie chaleureusement Véronique Jobert d’avoir accepté de lire mon rapport moral, qui, comme chaque année, est celui tout à la fois des actions du président et de celles de l’ensemble du Bureau élargi à certains membres actifs du Comité, même si chaque responsable « sectoriel » vous rendra compte plus précisément ce matin de ce qu’il a fait.

* * * * *

L’année qui vient de s’écouler depuis notre assemblée générale de Caen le 14 novembre 2010, je la qualifierais volontiers de « brave et bonne année de croisière » : chacun à son poste y a rempli très honorablement sa tâche, régulièrement, sans à-coups, sans ces coups de cravache que nous avait demandés, l’année précédente, la fameuse « Année croisée France-Russie ». Nous avons donc fonctionné, c’est le mot, en « régime de croisière », après plusieurs années d’aggiornamento, j’ai bien failli dire « evroremont » !

La gestion des finances a été rendue plus rigoureuse encore, après le vigilant travail de Jean Bressolette, par notre Trésorier Richard Brunet qui a mis les logiciels les plus modernes et sa compétence, toujours elle aussi en pointe, au service d’une nécessaire politique d’économies : c’est ainsi que le routage du Bulletin et de la Revue nous coûte désormais beaucoup moins cher, grâce aux efforts conjoints de Richard Brunet et d’Alain Slanoski, Rédacteur du Bulletin. Par ailleurs, cette année 2011 est la première année où nous expérimentons la séparation entre l’adhésion à l’AFR et l’abonnement à la Revue, ce qui, –vous le verrez dans le rapport du Trésorier– donne un tableau intéressant : la Revue n’intéresse plus qu’un peu plus de la moitié des adhérents. Reste à régler la question du reversement aux Régionales, objet d’ailleurs de l’un des articles des Statuts proposés à votre vote tout à l’heure.

Avec notre site, les Olympiades sont devenues le navire amiral de notre flottille : 3100 participants au premier tour, 1270 au deuxième, qui s’est tenu tout récemment, le 16 novembre. Marie-Hélène Farin nous en dira plus, au nom d’une équipe de neuf collègues qui ne compte pas ses heures pour assurer cette belle réussite.

Notre site est continuellement enrichi par les soins de notre Webmestre Elena Jourdan, de Sylvette Soulié, aidées par Ada Schlaen et Alain Slanoski. Depuis le début du mois d’octobre Sonia, qui ne pouvait plus continuer à seconder Elena, a été remplacée par Anna Brunet, l’épouse de notre Trésorier, à raison d’une douzaine d’heures de travail par mois, seuil maximal qui permet de faire baisser substantiellement les charges sociales pour l’AFR.

Le Bulletin, sous la férule de son Rédacteur Alain Slanoski, reflète bien l’évolution de notre association : il ne vous a pas échappé que son dernier numéro – le 53 d’octobre 2011 – ménage une place importante à la recherche sur le monde russe, aux colloques et séminaires.

Sylvette Soulié, notre Vice-Présidente, continue à nous étonner par sa capacité à être sur tous les fronts : la régionale de Bordeaux et sa chorale, qu’elle anime, le site, qu’elle enrichit, Moscovia-Kolontaevo où elle a accompagné, avec Véronique Jouan, neuf élèves en juillet, l’édition des tableaux du Concours « Mon image de la Russie 2010 » en cartes postales et de vœux, et un œil panoramique, un avis toujours rapidement donné sur toutes les autres questions quand le président ou l’un d’entre nous l’interrogent.

Notre Secrétaire générale, Hélène Méar, assure avec discrétion et efficacité les tâches indispensables, presque invisibles donc un peu ingrates, de la gestion courante (convocations, etc), avec un « pic » un peu tendu en ce moment même pour la vérification des adhésions 2011, donc du quorum, ainsi que la liaison, indispensable, avec les sociétés savantes et associations sœurs des autres langues.

La Revue Russe nous offre une belle année avec trois numéros, grâce au travail de sa Rédactrice en chef, Véronique Jobert, mais aussi grâce à celui, scrupuleux et ingrat, de lecture et relecture, d’Hélène Mélat, Serge Aslanoff et Florence Dupont. Le menu 2012/2013 est très bigarré, puisqu’il nous fera muser de la perestroïka à la nourriture en passant par la poésie !

Les Promenades dans le « Paris russe » ont finalement démarré grâce à la pugnacité de Svitlana Buée, membre du Comité, qui a accepté de s’en occuper. La première, le 8 octobre, consacrée aux chapelles russes du 15e arrondissement, a été un succès. La deuxième est annoncée pour le 3 décembre et s’intitule « Autour du pont Alexandre III ». Bravo Svitlana !

Les prochaines Doctoriales de l’AFR auront lieu, ainsi en a décidé le Comité, à l’automne 2013, à la condition qu’un enseignant-chercheur de notre Association veuille bien s’en occuper...

Pour ma part, dès mon retour de Moscou, le 19 janvier, j’ai été reçu, avec Véronique Jobert, par l’Ambassadeur de Russie, Monsieur Alexandre Orlov. J’ai fait un compte-rendu de cet entretien dans la Lettre du président du Bulletin n°51, page 6.

Les 29 et 30 janvier, j’ai représenté l’AFR aux Journées du livre russe organisées par l’Association France-Oural et la mairie du Kremlin-Bicêtre, ville de la banlieue parisienne. J’y ai prononcé un exposé sur l’enseignement du russe dans l’enseignement secondaire et supérieur.

Mon activité épistolaire a été nourrie :

- le 16 juin, j’ai adressé une lettre à l’ambassadeur de Russie pour l’alerter sur les graves dysfonctionnements du Consulat de Russie à Paris ;

- ces deux derniers mois, j’ai pris ma plume pour demander un soutien financier aux Olympiades au Centre Culturel de Russie, et tout récemment à seize grandes entreprises françaises cotées au CAC 40. Pour l’instant, le premier n’a pas répondu. Deux grands groupes français ont déjà répondu par la négative.

Quant aux instances élues de notre association, elles se sont réunies régulièrement : le Comité deux fois, les 22 janvier et 16 septembre, le Bureau deux fois aussi, les 26 mars et 25 juin, ce qui fait une réunion tous les deux/trois mois. Selon la judicieuse proposition d’Hélène Méar, nous nous orientons, dans l’espoir d’être plus nombreux pour remplir les différentes tâches, vers une convocation systématique du Comité en lieu et place du Bureau.

Comme vous le savez, nous allons maintenant vers la préparation du Congrès de Bordeaux de novembre 2012, sous la direction de Pascale Mélani, professeur des universités à Bordeaux III, et de Sylvette Soulié.

En un mot comme en cent, notre petite équipe d’une « dizaine » de personnes a fait du bon travail durant cette année et je vous demande de la remercier en approuvant ce rapport moral, que je présente en son nom.

Ceci étant dit, il faut bien voir que ce « rythme de croisière », dont je parlais au début, devient peu à peu un « service minimum » : chacun d’entre nous, chaque membre de cette petite équipe active qui fait vivre l’association au niveau national, composée au fond, je viens de le préciser, d’une petite dizaine de personnes vraiment disponibles, fait le maximum de qu’il peut faire. De plus en plus, de belles idées restent, faute de bras pour les incarner et les faire vivre, dans les tiroirs :
 douze collègues ont fait savoir, suite à mon appel lancé à la liste de diffusion en mars, qu’ils sont prêts à participer à une implication de l’AFR dans la formation professionnelle : qui sera responsable de ce projet ?
 La certification, même si l’université de Strasbourg et concrètement notre Vice-Présidente Evelyne Enderlein nous mâchent le travail, appelle, elle aussi, un « porteur de projet ».
 Nous avons disparu de la réflexion collective sur l’enseignement des langues, la formation des professeurs de langue, la pédagogie, domaine où nous étions très présents dans les années 70 et années 80.
 Nous avons dû décliner l’invitation à participer à la Vème Assemblée de la Fondation Russkij Mir qui s’est tenue à Saint-Pétersbourg les 3-5 novembre 2011.

Par ailleurs, notre Trésorier a besoin d’aide, notre Webmestre appelle à participation depuis deux ans. Et je laisse volontairement de côté la question de la relève de ceux qui, dans les années à venir, souhaiteront, sans pour autant quitter le navire, laisser la barre de commandement...

Chers Adhérents, je vous appelle donc à une participation plus active, à votre rythme et selon vos disponibilités, à la vie de votre association. N’oubliez pas que notre AFR ne vit que grâce au dévouement et aux talents de ses membres. Au Bureau et au Comité nous sommes profondément convaincus que l’existence de l’AFR est précieuse. Dans le tableau bigarré et de plus en plus chargé des associations orientées vers le monde russe, qui se multiplient comme des petits pains depuis une décennie dans notre pays, notre AFR occupe une place singulière précisément parce que, axée sur la connaissance de la culture et de la langue russes, elle conserve fermement son indépendance, se gardant de toute prise de position partisane aussi bien dans les méandres de la vie politique russe que dans ceux de la vie politique française. En outre, les compétences et talents variés de ses adhérents font d’elle un creuset unique, des plus propices à l’échange de connaissances approfondies et sereines sur le monde russe. Enfin, avec le magnifique succès des XIVe Olympiades en cours, elle apporte une contribution non négligeable au maintien de l’enseignement du russe dans le Secondaire et stimule efficacement des centaines d’élèves.

En un mot comme en cent, chers Amis, le slogan de la saison – clin d’œil au style publicitaire - c’est décidément : « L’AFR, c’est votre affaire ! ».

Je vous remercie par avance de participer activement aux débats de ce matin, en particulier, mais pas seulement, à la discussion et au vote de nos nouveaux Statuts, et au colloque de cette après-midi.

Très bonne journée à tous !

Philippe Comte



Paysage de Khakassie - Photo : Elena Jourdan


Éditeur du site : Association Française des Russisants
Directeur de publication : Armelle Groppo, Présidente de l'AFR
Webmestre : Sylvette Soulié