Isba - Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan Entre Moscou et l'Oural, vue du train. Photo Philippe Comte, été 2004. Lac Baïkal - île d'Olkhon - Photo : Elena Jourdan "Entrée dans Jérusalem" (fresque) - Exposition au monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan Isba - village de Koultouk - lac Baïkal - Photo : Elena Jourdan Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan La Moscova et la cathédrale du Christ Sauveur à Moscou, depuis le parc Gorki. Photo Philippe Comte, été 2004. Lac Baïkal : lieu chamanique sur l'île d'Olkhon - Photo : Elena Jourdan Le monastère de Torjok, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. Paysage de Khakassie - Photo : Elena Jourdan Un lac dans les Sayans - Photo : Elena Jourdan
Lors du concours de lutte traditionnelle "hourej", dans la République de Touva - Photo : Elena Jourdan La tombe de Chaliapine - Cimetière du monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan Un village dans la région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. Le cours du Ienissï, dans les monts Sayans - Photo : Elena Jourdan Paysage typique - Sibérie- Photo : Elena Jourdan Krasnoïarsk - Parc naturel "Stolby" - Photo : Elena Jourdan La Moscova à Moscou, monument à Pierre le Grand de Tsérétéli. Photo Philippe Comte, été 2004. La source de la Volga, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. Une église dans la région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. Le lac Seliguer, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. La place centrale de Torjok, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.

Accueil > Le russe dans le monde professionnel > Travailler en Russie : quelques conseils

Travailler en Russie : quelques conseils

jeudi 20 juillet 2017, par Myriam Truel

Vivre et travailler en Russie vous permettra d’améliorer votre niveau de russe et d’acquérir une expérience intéressante. Cependant, trouver un travail en Russie n’est pas toujours facile.


Un des principaux problèmes auxquels vous allez vous heurter est celui du visa : les visas touristiques, business et étudiant ne vous donnent pas le droit de travailler officiellement.
Pour travailler, vous aurez besoin d’un visa de travail (« рабочая виза ») ou d’un titre de séjour (« разрешение на временное проживание » ou « вид на жительство »). Le titre de séjour concerne surtout les personnes déjà installées en Russie.
Pour obtenir un visa de travail, il vous faut une invitation de l’entreprise qui vous embauche. Cela signifie donc qu’il vous faut avoir déjà trouvé ce travail pour obtenir votre visa. Notez que la procédure d’invitation est longue et coûteuse pour les entreprises.
Voici quelques conseils pour décrocher un emploi et un visa de travail :
- Pour les étudiants, envisagez un séjour linguistique combiné à un stage. C’est une expérience intéressante et cela pourra vous aider à trouver ensuite un travail.
- Pour les jeunes diplômés, une autre solution est le contrat de Volontariat International en Entreprise (VIE) et Volontariat International en Administration (VIA). Ce contrat permet d’obtenir un visa par une procédure simplifiée (qui prend quand même plusieurs mois !).
En ce qui concerne les VIE, ne vous limitez pas aux d’offres publiées sur les sites : si vous trouvez une entreprise française prête à vous embaucher pour vous expatrier, vous pouvez lui proposer de signer un contrat VIE. Renseignez-vous bien sur le contrat, ses conditions et ses avantages avant de proposer cette solution à l’entreprise. Attention, le VIE est destiné aux entreprises françaises.

Si vous voulez travailler dans une entreprise russe, il faut passer par la procédure du visa de travail.

- Pour ceux qui souhaitent enseigner le français, pensez aux postes de lecteur dans les universités russes. L’AFR publie, quand elle la reçoit, une information sur les postes ouverts. Vous pouvez également vous adresser directement à des écoles de langue : si elles ont besoin d’un locuteur natif en français, elles feront les efforts nécessaires pour vous obtenir un visa.
Notez que les offres de garde d’enfants, jeune au pair etc… s’adressent en général à des personnes qui disposent déjà d’un visa.

Enfin, notez que la maîtrise du russe est un prérequis pour la plupart des postes (niveau B1 minimum). Si vous souhaitez travailler en Russie, améliorer votre niveau de russe est un excellent investissement !


Les sites qui peuvent vous aider sont nombreux (entre autres) :
forumvie.com
hh.ru
civiweb.com
export.businessfrance.fr
service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10040



Une église dans la région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.


Éditeur du site : Association Française des Russisants
Directeur de publication : Armelle Groppo, Présidente de l'AFR
Webmestre : Sylvette Soulié