Lac Baïkal - île d'Olkhon - Photo : Elena Jourdan
"Na prestole" (fresque) - Exposition au monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan
Un village dans la région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
Krasnoïarsk - Parc naturel "Stolby" - Photo : Elena Jourdan
Le cours du Ienissï, dans les monts Sayans - Photo : Elena Jourdan
Paysage typique - Sibérie- Photo : Elena Jourdan
Lac Baïkal : lieu chamanique sur l'île d'Olkhon - Photo : Elena Jourdan
La Moscova à Moscou, monument à Pierre le Grand de Tsérétéli. Photo Philippe Comte, été 2004.
Près d'Ekatérinbourg, le mémorial à la famille impériale. Photo Elena Jourdan
Une église dans la région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
Lors du concours de lutte traditionnelle "hourej", dans la République de Touva - Photo : Elena Jourdan
La source de la Volga, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
La tombe de Chaliapine - Cimetière du monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan
Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan
"Entrée dans Jérusalem" (fresque) - Exposition au monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan
Paysage de Khakassie - Photo : Elena Jourdan
Entre Moscou et l'Oural, vue du train. Photo Philippe Comte, été 2004.
Le monastère de Torjok, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
La place centrale de Torjok, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
Un lac dans les Sayans - Photo : Elena Jourdan
Isba - Krasnoïarsk - Photo : Elena Jourdan
La Moscova et la cathédrale du Christ Sauveur à Moscou, depuis le parc Gorki. Photo Philippe Comte, été 2004.

Accueil > Apprendre le russe > Le russe après le BAC (fiches détaillées universités et écoles) > PARIS : Université Paris Sorbonne - Master professionnel CIMER

PARIS : Université Paris Sorbonne - Master professionnel CIMER

samedi 29 novembre 2008


Pour consulter la fiche générale des enseignements avec le russe proposés à l’Université Paris 4, cliquez ici.


Master Professionnel CIMER (Communication interculturelle et muséologie au sein de l’Europe en reconstruction)

Mention LLCE, spécialité Études slaves / Études germaniques et nordiques

Responsables pédagogiques du Master CIMER

Directeur : Markéta THEINHARD, Maître de conférences, historienne de l’art, UFR d’Etudes slaves
Contact : marketa.theinhardt@free.fr ; theinhardt@noos.fr

Directeur adjoint : Jean-François LAPLÉNIE, Maître de conférences, UFR d’Études germaniques et nordiques
Contact : jean-francois.laplenie@paris-sorbonne.fr

Responsables des enseignements  :

Delphine BECHTEL, Maître de conférences, HDR, UFR d’Études germaniques et nordiques
Contact : delphine.bechtel@wanadoo.fr M. 

Galina KABAKOVA, Maître de conférences, HDR, UFR d’Études slaves
Contact : galina.kabakova@paris-sorbonne.fr ; galina.kabakova@libertysurf.fr

Cédric PERNETTE, Maître de conférences, UFR de LEA (Langues et Affaires)
Contact : pernette.cedric@neuf.fr


Objectifs de la formation

Le parcours professionnalisant CIMER est proposé à l’initiative de l’UFR d’Etudes slaves de l’Université Paris-Sorbonne, avec le concours d’enseignants slavistes, germanistes, historiens, historiens de l’art, mais aussi d’administrateurs et de conservateurs de musées. Il dispense ainsi un enseignement qui est assuré à la fois par des universitaires et par des professionnels qui exercent dans les milieux spécialisés.
L’attention est centrée sur les questions de méthodologie liées à la connaissance et à la gestion des relations entre les cultures, les patrimoines matériels et immatériels, l’informatique.
Dans chaque spécialité, une deuxième langue vivante est maintenue, pour que l’étudiant puisse approfondir ses connaissances - qu’il s’initie à une autre langue d’Europe centrale et orientale ou qu’il complète sa formation en allemand ou en anglais.
Les séminaires et conférences ont lieu soit à l’Université soit dans les institutions culturelles elles-mêmes.


Profil des étudiants

Le parcours CIMER s’adresse à des étudiants slavistes, germanistes, historiens ou historiens de l’art, qui connaissent bien une langue de la zone « Europe centrale et orientale » (langue slave ou allemand), ou bien souhaitent acquérir rapidement cette connaissance, afin de travailler au mieux dans les relations interculturelles entre les pays d’Europe occidentale et ceux d’Europe centrale, orientale et balkanique.
Pour cela, ils doivent acquérir ou renforcer un savoir qui concerne les patrimoines (en perspective historique et dans le monde actuel), les politiques culturelles, les phénomènes de médiation, les questions de muséologie, les problèmes d’administration et de gestion, dans l’ensemble de la zone.
Les différents enseignements trouvent ainsi une application directe dans la réalisation d’un projet personnel et dans un stage, souhaitable en M1 et obligatoire en M2. Chaque promotion favorise des échanges fructueux au sein d’un Forum, qui va permettre aux étudiants et aux « anciens » d’interagir.


Conditions de recrutement

Diplôme exigé : licence de la même discipline.
Pour les titulaires d’une autre licence, demande de validation.

1- dossier de pré-inscription :
Les candidats ont l’obligation de déposer à l’UFR d’Etudes slaves un dossier de pré-inscription comprenant un C.V. et une lettre de motivation, avant la fin du mois de mai, ce qui permet à la Commission d’admission d’orienter les candidats en fonction du nombre de places disponibles.

2- dossier d’admissibilité :
A l’issue de l’examen des dossiers de pré-inscription, les dossiers d’admissibilité seront envoyés par courriel ou déposés au secrétariat de L’UFR d’Etudes slaves au Centre universitaire Malesherbes par les candidats. Ils comprendront un CV détaillé, avec mention éventuelle d’activités professionnelles et/ou sociales, ainsi que 2 lettres de référence.

3- entretien d’admission :
Les candidats dont les dossiers sont jugés admissibles recevront une convocation écrite pour un entretien. Les candidats recevront ensuite un courrier leur indiquant leur résultat définitif.
Une liste complémentaire sera établie début juillet et servira en septembre en cas de désistements.

Nombre de places disponibles : 25


Les débouchés

Les secteurs professionnels sont significatifs à l’heure actuelle, en raison de l’élargissement de l’Europe et de l’entrée récente de plusieurs pays d’Europe centrale dans l’Union européenne, mais aussi du vif intérêt que lui portent les pays de l’Europe orientale (Russie, Biélorussie, Ukraine).

Le but est de former des spécialistes d’une large zone qui comprend les pays d’Europe centrale, orientale et balkaniques, dont les compétences aréales dépassent celles d’une culture isolée.

Sont concernés :

- les services culturels européens, en particulier ceux liés aux échanges et aux patrimoines ;
- les instances culturelles auprès des ambassades de France dans les pays d’Europe centrale, orientale et balkanique ;
- les entreprises concernées par les questions de médiation, ingénierie et économie culturelles ;
- les sociétés de conseil en gestion ;
- la valorisation des patrimoines territoriaux, au plan régional ou municipal ;
- les institutions à vocation culturelle des collectivités locales et territoriales : ainsi l’organisation et la gestion des inventaires et des collections ;
- les médias (radio, télévision, cinéma documentaire, presse écrite, sites Internet, création de CD et DVD) ;
- les maisons d’édition, librairies et médiathèques ;
- les musées, galeries d’art, les programmes culturels et artistiques associatifs et privés ;
- les Fondations.

En raison de son insistance sur l’histoire culturelle comparée et sur les langues étrangères de « l’Autre Europe », ce Master donne une base solide pour préparer, par exemple,l’Ecole nationale supérieure de bibliothécaires ou les concours de Conservateur du Patrimoine ou de la Fonction publique territoriale. Le Master professionnel CIMER permet également une inscription en thèse.


Contact

Secrétariat :
Mme Emmanuelle Bouriel
Centre universitaire Malesherbes
108, bld Malesherbes 75017 Paris
01-43-18-41-64
emmanuelle.bouriel@paris-sorbonne.fr

Accéder au site de l’université
Accéder au site du Master CIMER

Pour plus d’information, vous pouvez consulter la brochure du Master CIMER



Isba restaurée - Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan


Éditeur du site : Association Française des Russisants
Directeur de publication : Armelle Groppo, Présidente de l'AFR
Webmestre : Sylvette Soulié