La tombe de Chaliapine - Cimetière du monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan
Isba restaurée - Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan
La source de la Volga, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
Lac Baïkal : lieu chamanique sur l'île d'Olkhon - Photo : Elena Jourdan
La Moscova à Moscou, monument à Pierre le Grand de Tsérétéli. Photo Philippe Comte, été 2004.
Paysage typique - Sibérie- Photo : Elena Jourdan
Isba - Krasnoïarsk - Photo : Elena Jourdan
Krasnoïarsk - Parc naturel "Stolby" - Photo : Elena Jourdan
Lors du concours de lutte traditionnelle "hourej", dans la République de Touva - Photo : Elena Jourdan
Paysage de Khakassie - Photo : Elena Jourdan
Le cours du Ienissï, dans les monts Sayans - Photo : Elena Jourdan
"Entrée dans Jérusalem" (fresque) - Exposition au monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan
Le monastère de Torjok, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
Entre Moscou et l'Oural, vue du train. Photo Philippe Comte, été 2004.
Le lac Seliguer, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan
Un lac dans les Sayans - Photo : Elena Jourdan
La Moscova et la cathédrale du Christ Sauveur à Moscou, depuis le parc Gorki. Photo Philippe Comte, été 2004.
Une église dans la région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.
Lac Baïkal - île d'Olkhon - Photo : Elena Jourdan
"Na prestole" (fresque) - Exposition au monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan
Un village dans la région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004.

Accueil > Ressources et informations > Articles sur les media russes > La presse russe en 2003, par Véronique Jobert

La presse russe en 2003, par Véronique Jobert

jeudi 2 octobre 2008, par Elena Jourdan

Intervention dans le cadre de la journée de formation du 5 mars 2003 organisée pour les professeurs de russe de l’Académie de Versailles (lycée Pasteur, Neuilly sur Seine)


La journée est consacrée à la presse russe, avec, en matinée, un panorama des médias dans la Fédération de Russie actuelle présenté par Véronique JOBERT, professeur des Universités (UFR d’études slaves, Paris-IV), et l’après-midi, l’étude des articles de la presse russe dans les classes du second cycle par Matthieu ARDIN, professeur de russe au lycée Kastler de Cergy-Pontoise.


Avant d’aborder la situation actuelle, Véronique JOBERT, évoque brièvement l’évolution de la presse depuis la fin de l’Union Soviétique avec, notamment, l’explosion du nombre des publications à partir de 1987 et surtout 89, explosion favorisée par la suppression de la censure en tant qu’organisme d’Etat, et l’absence de (nouvelle) loi sur la presse, l’obligation d’enregistrer officiellement les titres n’intervenant qu’en 1990.

Avec l’arrivée de l’économie de marché (qui remet en question, notamment, le financement des organes de presse ex-officiels) apparaissent les journaux privés, contrôlés, pour les uns, par des groupes financiers eux-mêmes sous la coupe d’oligarques, et d’autres, plus indépendants.

On peut caractériser la situation actuelle de la manière suivante :

- une multitude de titres et donc, pléthore d’informations, et pourtant, on a le sentiment que les russes sont mal informés ;

- une grande liberté de ton : la presse écrite échappe (contrairement à ce qui se passe pour la télévision) à la tutelle du pouvoir en place ou à sa reprise en main ;

- le problème de la distribution, pour le moins chaotique : on n’est jamais sûr de trouver le titre recherché (dans les kiosques), kiosques dans lesquels on ne trouve quasiment pas la presse de qualité (nécessité de passer par l’abonnement, qui a son tour pose problème pour ceux qui résident à l’étranger).

Véronique JOBERT évoque pour commencer deux titres aujourd’hui disparus :

Общая газета, né à la suite du putsch de 1991 et dont la publication a cessé en 2002 ; cet hebdomadaire moscovite ciblait un public plutôt évolué, un public d’intellectuels, il abordait des problèmes de société et invitait en particulier ses lecteurs à s’impliquer dans la vie du pays.

Русский телеграф, quotidien crée par des dissidents de Коммерсантъ en juillet 1997. Ce journal suivait une ligne libérale, plutôt anti-Loujkov et pro-Tchoubaïs.

Parmi les titres actuels, véronique JOBERT s’attarde sur :

Les Известия, (depuis mars 1917) qui a opéré sa reconversion au temps de la Perestroïka ; c’est comme auparavant un journal assez terne, se situant dans la ligne du pouvoir en place (il est contrôlé par V. Potanine).

Новые Известия, quotidien dit d’opposition (il est contrôlé par Bérézovski) caractérisé par une grande indépendance d’esprit et ses prises de position assez critiques vis-à-vis du pouvoir actuel (c’est lui, par exemple, qui parle de " путинизация всей страны ") ; tout ceci expliquerait en partie ses problиmes actuels.

Ceci amène V. JOBERT à évoquer le culte de la personnalité dont fait l’objet le président actuel de la Fédération de Russie, et ses multiples manifestations.

Ведомости, quotidien d’affaires publié en collaboration avec le Wall Street Journal et le Financial Time, qui affiche une forme de neutralité à l’égard du pouvoir. A signaler des éditions régionales.

Время новостей, quotidien

Комсомольская правда (tirage : 27 millions d’exemplaires en Russie et pays de la CEI) qui est le titre russe se rapprochant le plus des tabloïds anglo-saxons ; l’évocation de ce journal est l’occasion d’une disgression très intéressante sur le rôle qu’ont joué les cadres du Komsomol dans la formation des puissances financières d’aujourd’hui, grâce à la jeunesse des cadres d’alors, à leurs réseaux et à leurs moyens financiers.

Коммерсантъ, quotidien d’information et d’affaires paraissant depuis 1992, l’un des titres les plus intйressants (il est contrôlé par V. Bérézovski). Ne craint pas de prendre des positions critiques vis-à-vis du pouvoir actuel, adopte volontiers un ton ironique.

Новая газета, revue bihebdomadaire très prisée des milieux intellectuels (qui prend des positions très critiques sur la guerre de Tchétchénie). A noter d’intéressantes archives vidéo consultables à l’adresse suivante : NovayaGazeta.ru.

Dans la catégorie des hebdomadaires :

Московские новости, qui reste très intéressant ;

Аргументы и факты qui, par contre, affiche un goût de plus en plus douteux ; c’est quand même l’un des seuls dans lesquels il est possible de trouver des courts articles accessibles à des élèves du second degré.

Консерватор, hebdomadaire très complet, orienté à droite, qui a recueilli beaucoup de transfuges de русский телеграф. Il compte parmi ses collaborateurs Татьяна Толстая.

Parmi les magasines :

Афиша, la revue bimensuelle indispensable pour qui veut "sortir" à Moscou.

D’autres encore, plus spécialisées et ciblant la clientèle des classes moyennes aisées : Интерьер и Дизайн, Частная архитектура

D’autres hebdomadaires sont encore cités : Итоги, Деньги, Власть, Профиль

Ce panorama de la presse russe s’est terminé par la consultation des sites internet des principaux organes de presse présentés.

Il reste à remercier notre collègue Véronique JOBERT pour cette présentation très détaillée, très vivante (agrémentée de nombreuses anecdotes) et source d’échanges intéressants avec les collègues. V. JOBERT avait apporté avec elle de très nombreux journaux et revues que les collègues ont eu loisir de consulter.



Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan


Éditeur du site : Association Française des Russisants
Directeur de publication : Armelle Groppo, Présidente de l'AFR
Webmestre : Sylvette Soulié