Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan Lac Baïkal - île d'Olkhon - Photo : Elena Jourdan Isba - Krasnoïarsk - Photo : Elena Jourdan Une église dans la région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. Lac Baïkal : lieu chamanique sur l'île d'Olkhon - Photo : Elena Jourdan Isba restaurée - Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan La source de la Volga, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. Isba - village de Koultouk - lac Baïkal - Photo : Elena Jourdan "Na prestole" (fresque) - Exposition au monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan La tombe de Chaliapine - Cimetière du monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan La Moscova à Moscou, monument à Pierre le Grand de Tsérétéli. Photo Philippe Comte, été 2004.
Krasnoïarsk - Parc naturel "Stolby" - Photo : Elena Jourdan Le cours du Ienissï, dans les monts Sayans - Photo : Elena Jourdan "Entrée dans Jérusalem" (fresque) - Exposition au monastère Novodevitchi, Moscou - Photo : Elena Jourdan Isba - Irkoutsk - Photo : Elena Jourdan La place centrale de Torjok, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. La Moscova et la cathédrale du Christ Sauveur à Moscou, depuis le parc Gorki. Photo Philippe Comte, été 2004. Le monastère de Torjok, région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. Paysage de Khakassie - Photo : Elena Jourdan Entre Moscou et l'Oural, vue du train. Photo Philippe Comte, été 2004. Un village dans la région de Tver. Photo Philippe Comte, été 2004. Lors du concours de lutte traditionnelle "hourej", dans la République de Touva - Photo : Elena Jourdan

Accueil > Notre association en détail > Activités de nos adhérents > Victoire Feuillebois : Traduction de Vladimir Odoïevski, Les Contes (...)

Victoire Feuillebois : Traduction de Vladimir Odoïevski, Les Contes bigarrés et autres nouvelles

lundi 16 janvier 2023, par Sylvette Soulié


« Le siècle d’or » : voilà comment les critiques ont l’habitude d’appeler la littérature de la première moitié du xixe siècle en Russie, qui correspond à la naissance et au développement du mouvement romantique. Or, si un Pouchkine ou un Gogol ont déjà leur place dans le panthéon mondial et sont largement accessibles au lecteur non russophone, peu d’auteurs de cette époque remarquablement fertile ont été traduits en français et les poètes de la « pléiade pouchkinienne » comme les divers prosateurs de cette période restent relativement méconnus. C’est le cas de Vladimir Odoïevski (1804-1869), dont on présente ici les Contes bigarrés et autres nouvelles et qui était considéré par ses contemporains comme un pair de Pouchkine et un des plus importants représentants du romantisme en Russie. Outre l’intérêt intrinsèque que présente ses œuvres, Odoïevski illustre particulièrement bien les réflexions esthétiques et les tendances poétiques du « siècle d’or », période où se développe une littérature à la fois puissamment influencée par le courant romantique européen et manifestant pour la première fois des traits nationaux marqués : à ce titre, ses textes constituent une introduction de choix au romantisme russe dans son ensemble. Cet ouvrage présente un panorama de l’œuvre fictionnelle de l’auteur, caractérisée à la fois par une reprise des grands thèmes romantiques et par des expérimentations formelles d’une grande originalité.
Vladimir Odoïevski, Les Contes bigarrés et autres nouvelles, trad. Victoire Feuillebois, Paris, Classiques Garnier, Coll. Classiques Jaunes, 2023, 382 pages.



Krasnoïarsk - Parc naturel "Stolby" - Photo : Elena Jourdan


Éditeur du site : Association Française des Russisants
Directeur de publication : Sylvette Soulié, Présidente de l'AFR
Webmestre : Sylvette Soulié